Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 4 mai 2015 par Le Sursaut

A l'occasion de la Journée mondiale de la danse, célébrée le 29 avril, la structure Avalanche a fait appel à des danseurs de divers horizons pour magnifier ladite journée à l'Institut français d'Abidjan (Ifa). Baptisées ?'Rencontres chorégraphiques'', ce spectacle a réuni des danseurs de cinq nationalités : Brésil, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, France et Togo. Par un solo de danse contemporaine, la Brésilienne Gaya Dandara s'est exprimée dans Moi femme, sa création chorégraphique qui a retracé la vie au quotidien de la femme, dévoilant ses joies et peines et plongeant dans la lutte perpétuelle de l'affirmation du genre. Des improvisations de cinq minutes chacune ont été exécutées par Salamata Kobré du Burkina Faso, la compagnie N'tifafa Abélango du Togo. La Compagnie du nom de la danseuse Ange Aoussou et Wilako ont représenté la Côte d'Ivoire. En provenance de France, l'Association Nawé a été sollicitée pour la section ?'Danses traditionnelles''. Ce groupe composé de Blancs et de Noirs a fait promener les spectateurs à travers les différentes aires culturelles de la Côte d' Ivoire, au rythme des danses qui les caractérisent. Au-delà de l'aspect festif, les objectifs de la Journée mondiale étaient de montrer que la sauvegarde des danses consolide du socle identitaire de tout peuple.

Clément Koffi


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur