Actualités par date

Aniversaire de la Flamme de la paix - Le premier anniversaire de la Flamme de la Paix célébré dans la prière

jeudi 31 juillet 2008 - Ivoire-Presse

C'est dans la prière et dans le recueillement, en présence du Président du Burkina-Faso Blaise Compaoré, du Président ivoirien Laurent Gbagbo et du Premier ministre Guillaume SORO qu'a été célébré ce mercredi 30 juillet 2008 au stade de Bouaké, le premier anniversaire de la Flamme de la Paix.

Cette cérémonie religieuse para ?cuménique a enregistré l?intervention du Chef du conseil supérieur des Imams de Côte d'Ivoire, le Cheick Boikary Fofana et du vice président de la conférence épiscopale des Evêques de Côte d'Ivoire, Monseigneur Marie Daniel Dadié, du diocèse de Korhogo et du président du Forum des confessions religieuses, le Most senior évangéliste Kouadio Konan Etienne.

C'est par des chants religieux, des prières et des supplications à Dieu que les différentes confessions religieuses chrétiennes et musulmanes se sont adressées à Dieu, à Allah, pour l'avènement d'une paix définitive dans notre pays.

A cet effet, plusieurs chorales ont chanté pour le retour de la paix en Côte d'Ivoire tout au long de cette cérémonie. Notamment la Chorale Marie Thérèse du mont Carmel de la cathédrale de Bouaké qui a entonné l'hymne de la paix, la chorale C?urs unis du Christianisme céleste, la chorale catholique Nzassa système venue de Yamoussoukro, la chorale protestante CMA et une chorale musulmane de Bouaké. Plusieurs artistes musulmans dont la jeune chanteuse Aliman ont permis d'égayer le public.

Bien avant la série des allocutions et des prières, le temps fort fut la présentation du symbole d'unité, de réunification et de paix retrouvée que représente la flamme elle-même. Ce moment a tenu en haleine les milliers d'ivoiriens présents au stade.

En effet, la Flamme portée par le préfet de région de la vallée du Bandama a été remise à l'entrée du stade au président du Forum des confessions religieuses, le Most senior évangéliste Kouadio Konan Etienne qui à son tour remettra ce symbole fort de volonté de paix au vice président de ladite institution religieuse, l'Imam Méité Almamy.

C'est donc sous le regard des autorités politiques et religieuses que l'Imam Méité Almamy a fait un tour d'honneur du stade avant de présenter la flamme à la tribune officielle, comme pour dire aux principaux acteurs politiques du pays "consolidez la paix en ravivant la flamme qui est désormais allumée dans le c?ur de vos concitoyens".

Au nom du Forum des confessions religieuses, le président, le Most senior évangéliste Kouadio Konan Etienne a remercié le Président de la République et le Premier ministre d'avoir eu la sagesse de confier cette cérémonie aux religieux. Poursuivant, il a demandé aux acteurs politiques et aux ivoiriens de se repentir, de demander pardon à Dieu afin qu'il accorde la paix à la CI.

Adoptez des nouveaux comportements. Acceptez le verdict des urnes car toute autorité émane de Dieu a t-il conseillé aux hommes politiques en leur priant de cultiver l'amour, la tolérance et la convivialité.

Abordant dans le même sens, le Cheick Boikary Fofana a estimé qu'un an après la célébration de la Flamme de la paix inscrite en lettres d'or dans l'histoire de la CI, les ivoiriens devraient résolument prendre le chemin de la paix, en tournant définitivement le dos à toutes velléités de guerre.

Optez tous pour la paix et placez votre confiance en Allah a-t-il invité.
Par ailleurs, le Cheick Boikary Fofana a remercié les acteurs principaux de la vie politique ivoirienne, tous présents, et l'ensemble de la communauté internationale qui, dira t-il, s'est mobilisé pour cet idéal de paix.

Acceptons nos différences car nos différences sont des opportunités a-t-il conseillé invitant l'ensemble des religieux à prendre leurs responsabilités et à s'impliquer davantage dans le processus de sortie de crise. Car "Dieu est au début et à la fin de tout"

Le Cheik a exhorté la jeunesse ivoirienne au travail, tout en cultivant des actions positives dans le seul but de pérenniser la paix, seul gage de développement.

La série des prières a été close par celle du vice-président de la conférence épiscopale des évêques de Côte d'Ivoire, Monseigneur Marie Daniel Dadié du diocèse de Korhogo. L'amour du pays passe devant notre intérêt personnel. Privilégiez le pardon a-t-il dit. Il a prié la classe politique à fuir le mensonge, les manipulations et à éviter d'utiliser la jeunesse comme bouclier humain.

A la suite donc de chaque message délivré, les différents leaders religieux ont adressé des prières au retour effectif et définitif de la Paix en Cote d'Ivoire.

La chrétienté était représentée au niveau des catholiques par la présence de 5 membres de l'épiscopat ivoirien avec à sa tête l'archevêque de Bouaké Paul Siméon Ahouana, pour le christianisme céleste par l'assistant supérieur de Bouaké, Konan Yao Marcellin et les musulmans par le Cheick Boikary Fofana accompagné de l'imamat de CI.



Inscrivez vous pour postez un commentaire sur

Aniversaire de la Flamme de la paix - Le premier anniversaire de la Flamme de la Paix célébré dans la prière



A propos de - Plan du site - Questions / Réponses - Contacts © 2008 - KOFFI.net - Conception, Réalisation, Hébergement
Christophe KOFFI