Identifie Toi     Inscris Toi

 lundi 30 novembre 2009 par Le Journal De L'Economie

L'un se situe dans la plus grande commune de Côte d'Ivoire, l'autre dans la plus luxueuse. Avec une mission commune, les Chu de Yopougon et de Cocody offrent cependant des prestations différentes.

Ouvert au public en juin 1970, le Chu de Cocody est de 20 ans, l'aîné de celui de Yopougon, qui pour sa part, a débuté ses prestations en 1990. Il a ensuite été fermé d'octobre 1995 à octobre 1996, soit une année durant, pour des travaux de réhabilitation, grâce au concours de la coopération japonaise. Après cette restauration, le Chu de Cocody, comprend désormais, au total 4 bâtiments, dont le principal de 13 niveaux, est consacré aux hospitalisations (sur 8 étages). En face, le Chu de Yopougon est subdivisé en trois blocs, dont deux sont consacrés aux services de médecine interne, de chirurgie générale, de l'imagerie et de neurologie, tandis qu'un bloc est réservé au couple mère-enfant et rassemble les services de gynécologie-obstétrique, de pédiatrie médicale, de néonatologie et de chirurgie pédiatrique.

Par Constant GUEY
constant.guey@jde-ci.com


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur