Actualités par date

Lida Kouassi aux élèves de Divo : La FESCI est une organisation autophage !

lundi 4 juin 2007 - Le Nouveau Réveil

Placée sous le parrainage du ministre, Moïse Lida Kouassi, la coordination Sud-Bandama de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI), a organisé ce vendredi 1er juin 2007, une journée de repentance, de prière et de louange à l'Eternel Dieu. Cette journée de repentance a vu la participation de toutes les confessions religieuses de la ville de Divo. Toutes à l'unanimité ont condamné la FESCI qui rime avec violences en ces termes : "La FESCI s'est enfermée dans le sépulcre de la violence. Elle s'illustre dans la violence gratuite, sème la terreur et crée des néologismes (machettage, braisage, et des noms à vous couper le souffle). Elèves et étudiants, vous devez maintenant prendre conscience. Votre passé était teinté d'ignorance. Vous avez posé des actes négatifs. Détournez-vous du péché et tournez-vous vers la miséricorde. Détournez-vous de vos idoles que sont les machettes, la violence, les crimes crapuleux. Que vos c?urs de pierres endurcies soient transformés et que Dieu vous délivre de ces maux qui les tenaient captifs", ont prêché dans leurs homélies les hommes de Dieu. Au nom des élèves de Divo, le coordinateur Olivier Kouadio Kan a juré désormais de transformer les machettes en bics et les cailloux en cahiers. Quant au 1er SGA Gozé Marc, représentant Koffi Serges, SG de la FESCI, il a prêché en ces termes : "Cette prise de conscience spirituelle va faire du bien à la FESCI. Car, à vrai dire, la FESCI a tourné le dos à Dieu alors qu'elle est née dans une église. Le démon s'est emparé de cette organisation traversée par des vagues de violences et de crimes. La FESCI a créé la psychose, semé la terreur et la désolation dans les populations. Nous devons faire notre mea-culpa. Nous demandons pardon à nos maîtres, aux professeurs, aux populations à qui nous avons causé des torts".
Après cette auto flagellation faite par les responsables de la FESCI, le ministre Moïse Lida Kouassi, va procéder à une véritable chirurgie sans anesthésie en ces termes : "Chers amis de la FESCI, vous avez une mission historique : sortir de l'âge de la déraison pour entrer dans l'âge de la raison. Votre ardeur à vouloir conquérir votre liberté a débordé le droit. Cela est inacceptable. Vous avez semé la terreur, détruit, tué. Il est temps que la FESCI revienne dans l'Etat de droit où il y a des garde-fous. Vous avez des alliances contre nature. Vous êtes une organisation autophage, qui mange ses propres leaders. Ne vous engagez pas dans la guerre des clans qui vous consumera. Vous risquez de périr de votre propre histoire. L'état de droit ne saurait vous protéger. Vous avez le devoir de préserver le combat de la démocratie ; car sachez que la victoire appartient à la force des idées, mais la défaite à la force de la force. Sachez aussi qu'il n'y a qu'une seule justice que celle de l'Etat qui s'impose à tous. Il n'y a pas d'auto justice. Je vous exhorte à régler vos querelles de clans. Toutes vos divisions sont artificielles et dangereuses. Méfiez vous des tuteurs aventuristes, et dressez-vous contre les puissances d'argent et les diviseurs. La FESCI, avait certes mené le bon combat. Mais, hélas ! Je m'interroge avec angoisse sur l'évolution de la FESCI, car j'ai été témoin de la naissance de la FESCI, et aujourd'hui observateur impuissant de vos dérives. Ressaisissez-vous. Vous venez de prendre cet engagement devant les hommes de Dieu et les gardiens de nos traditions. Que cet acte se reflète au plan national et qu'il trouve écho dans les coins et recoins de la Côte d'Ivoire. Allez à la réconciliation nationale. J'ai parlé et dis ma part de vérité. Je vous remercie". Ainsi a parlé le parrain à ses filleuls sans fioritures.
N'guessan Denis
Correspondant régional



Inscrivez vous pour postez un commentaire sur

Lida Kouassi aux élèves de Divo : La FESCI est une organisation autophage !



A propos de - Plan du site - Questions / Réponses - Contacts © 2008 - KOFFI.net - Conception, Réalisation, Hébergement
Christophe KOFFI