Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 6 novembre 2010 par Nord-Sud

La reggae-star ivoirienne, Tiken Jah Fakoly, a reçu récemment le prix ?'Mohandas Gandhi'' pour la non-violence à la maison de la presse à Bamako. J'ai toujours su qu'il y avait des gens qui m'observaient et m'encourageraient dans mon combat pour les peuples opprimés et sans défense. Je pense que ce prix est différent, comparé à tous les prix que j'ai reçus auparavant. Parce qu'il s'agit de la non-violence , a-t-il déclaré. Il a reçu un trophée des mains de Prosper Ahiafor, coordinateur Afrique du mouvement Mahatma Gandhi. Celui-ci n'a pas tari d'éloges à son égard. Les paroles de ses chansons parlent de l'injustice subie par les Africains. Sa musique est engagée contre la mainmise de l'Occident sur les richesses d'une grande partie de l'Afrique. Il est pour l'annulation de la dette des pays africains et proche du mouvement altermondialiste. Il est également sensible au problème des ventes d'armes en Afrique et aux soutiens occidentaux à la dictature, a-t-il noté. Avant Tiken Jah, deux personnalités ivoiriennes avaient été honorées. Il s'agit de Noël Akossi Bendjo, maire de la commune du Plateau, écrivain et président de l'association Bénian International et sa majesté Tchiffi Zié Jean Gervais, secrétaire permanent du forum des rois, cheikhs, sultans, princes et chefs coutumiers africains.

S.A


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur