Identifie Toi     Inscris Toi

mardi 1 juillet 2008 par Notre Voie

Auteur de littérature de jeunesse sanctionnée par le prix Jeanne de Cavally de la littérature enfantine en 2000, Mme Mariame Gba, Directeur de la Bibliothèque du District d'Abidjan est spécialiste en lecture publique. Elle parle de l'objet du festival Merveilles d'ici?.
Le Directeur de la Bibliothèque du Disctrict d'Abidjan définit Merveilles d'ici? comme la célébration de toutes les formes d'expression culturelle et de tous les acteurs de la culture. Elle précise sa pensée : Notre pays dispose de potentialités culturelles réelles et de créateurs de talent. Il reste à réunir les conditions pour que le secteur culturel puisse servir véritablement de levier au développement économique et social.
Notre volonté et notre détermination, ajoutées à la passion des créateurs, aux moyens matériels des uns, à la force de décision des autres, sont une voie à expérimenter?.
La spécialiste en lecture publique, explique Merveille d'ici?, est un sous-ensemble de l'Association culture en fête qui exécute l'animation de la vie culturelle, effectue la collecte de données culturelles, assure la promotion de la lecture publique et organise des échanges interculturels. Les hommes, notamment tous les acteurs qui animent la vie culturelle ont droit au respect parce que, indique Mariame Gba, ceux qui créent sont des personnes à part. Ils donnent chaque jour, inlassablement, un peu d'eux- mêmes et l'?uvre de création se passe souvent dans le silence et l'indifférence. Les créateurs les plus discrets risquent de demeurer dans l'ombre en dépit de leur talent si des associations du genre de celle que nous conduisons ne leur donnent pas la lumière en faisant leur promotion. Ils méritent notre attention parce que les femmes et les hommes qui peignent la vie en couleurs et donnent à notre existence son sens réel, sont de véritables merveilles. C'est pourquoi, soutient Mariame Gba, Culture en fête a décidé de se consacrer aux Merveilles d'ici?.
Le Directeur de la Bibliothèque du District d'Abidjan fait également remarquer que le temps qui passe ne cesse de nous convaincre que la force de l'Afrique réside aujourd'hui dans ses potentialités culturelles riches et variées. Grâce à sa culture, note Mariame Gba, l'Afrique marque sa présence dans le monde et personne ne le conteste. Dans ce contexte, elle souligne que les capacités du continent sont reconnues et ses talents sont réels.
Mais des points d'interrogation demeurent : les populations en sont-elles conscientes ? La culture est-elle perçue comme un facteur et un indicateur du développement ? Comment parvenir à une effervescence culturelle avec une participation active et volontaire de tous ? Mariam Gba essaie de répondre à ces préoccupations : Des expériences ont été tentées. Des propositions sont certainement en cours d'étude. Mais parce qu'en matière d'action culturelle, l'initiative privée est attendue, voire souhaitée en vue de prolonger l'action officielle. L'engage-ment de chacun peut permettre d'inaugurer des voies nouvelles. Alors, Merveilles d'ici? se propose de jouer sa partition. Dans ce domaine en particulier, des champs à défricher s'étendent à perte de vue pour les amis et les partenaires de la culture, pour les créateurs dans l'ombre et les célébrités. Lançons-nous donc, munis de nos pioches pour ne pas dire plumes et princeaux, de nos faucilles pour ne pas dire flûtes, dans cette mission noble et exaltante?.
Pour réussir cet engagement, Mariam Gba conseille qu'il faut beaucoup et d'énergie et de fonds, surtout beaucoup d'imagination et de créativité en faveur des idées novatrices, sans oublier l'art de parler au c?ur de l'autre pour plus de compréhension et de coopération.




Azo Vauguy azohvauguy@yahoo.fr


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur