Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 7 avril 2010 par L'intelligent d'Abidjan

Le Congrès des anciens de la Fesci-dignes (Cafes-dignes) a lancé la signature d'un million de pétitions en vue de traduire devant la justice le président du Congrès panafricain des jeunes patriotes (Cojep) Charles Blé Goudé pour vol de Licence en Anglais. L'information a été donnée par le secrétaire général de ce mouvement, Dogni Richard au cours d'une conférence de presse le mardi 6 avril à l'Hôtel Pullman .

Dans la déclaration liminaire lue par son secrétaire général adjoint Blé Archile connu sous le nom de ??Esprit'' , le Congrès des anciens de la Fesci-digne (Cafes-dignes) a indiqué qu'il s'agit pour lui , à travers la signature de pétition contre le leader du Cojep de lutter contre la fraude afin de revaloriser l'image de l'école ivoirienne et de la Fesci . Certes nul ne peut se vanter d'être le créateur de ce type de fraude qui du reste existait bien avant. Cependant, l'on peut affirmer sans se tromper que sa vulgarisation est à l'honneur de Blé Goudé qui a triché ouvertement et semble bénéficier d'une immunité complice de l'Etat de Côte d'Ivoire , a-t-il souligné. Le secrétaire général de Cafes-dignes, Dogny Richard, par ailleurs ex-responsable à l'organisation de la Fesci, a fait remarquer que le leader de la galaxie patriotique ne pouvait en aucune manière obtenir la Licence en Anglais d'autant plus qu'il était selon lui, absent dans la salle de composition. Pour atteindre donc ses objectifs, le Cafes lancera non seulement des pétitions en rencontrant des acteurs du système éducatif notamment des élèves, des étudiants et des enseignants sur toute l'étendue du territoire, mais il saisira un conseil d'avocats afin de traduire Blé Goudé en justice pour délit. En fait, le secrétaire général du Cafes met également en cause le Dess en communication politique obtenu par le leader du Cojep. A L'en croire, Blé Goudé a obtenu ce diplôme par copinage. A la question de savoir pourquoi c'est maintenant que le Cafes dénonce la tricherie commise par le président du Cojep alors que celle-ci a eu lieu en juillet 2002, Dogny Richard a expliqué que c'est l'arrêté de Sery Bailly - qui constate l'effectivité de la dite fraude - et la suspension du professeur Toro Sery qui les ont poussés à agir maintenant. S'ajoute à cela, selon lui, le fort taux d'échec dans les examens scolaires en 2009. Il a indiqué que le délit n'est pas encore prescrit puisqu'il est de dix ans. Nos objectifs ne sont pas politiques. Ce sont des objectifs sociaux pour revaloriser notre système éducatif , a-t-il précisé. Tout en soulignant que le chef de l'Etat Laurent Gbagbo, à travers la nomination de Blé Goudé comme son directeur de campagne chargé de la jeunesse, fait la promotion ??des médiocres et des anti-modèles''.
T.Abdoulaye



Inscrivez vous pour postez un commentaire sur